Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 18:39

 

 

*       *        *       Questions et Réponses*      *       *      

 

Question 1 La guérison est-elle possible ?

 

Le Dr Boucher explique que la guérison n’est pas possible car la bactérie s’enkyste et de cette façon persiste dans l’organisme. Néanmoins le patient peut devenir asymptomatique.

 

Le Dr Teulières recommande l’utilisation des huiles essentielles antibactériennes et anti-inflammatoires à appliquer sur la piqûre par exemple et l’utilisation de la pénicilline après piqûre.

Il préconise la prévention lors des promenades, faire attention aux tiques. Ne pas porter de short, des vêtements peu couvrants, il faut mieux se protéger.

 

Le Dr Bottero conseille d’utiliser un macrolide lors de la piqûre et viser en même temps la borréliose mais aussi ses co-infections.

 

Le Dr Horowitz explique que la permethrine est efficace contre les tiques. C’est un produit à appliquer sur les vêtements, il faut aussi savoir enlever les tiques avec des pinces et une antibiothérapie préventive suite à la piqûre mais cibler également les co-infections avec l’utilisation de tétracyclines. Le Dr Horowitz souhaite faire des cultures et mettre en place un traitement en utilisant la chaleur, voir son efficacité. Il attend les fonds pour pouvoir mener cette étude. Ce genre d’étude a été mené pendant les années 30 pour traiter la syphilis, il souhaite essayer ce genre d’approche en ajoutant du flagyl aussi pour les formes kystiques de la bactérie.

 

Question 2 : Les tests

 

Le Dr Schaller explique que le test Western blot avec antigène recombinant est le test qu’il faut demander car il est le plus « fiable » actuellement.

 

Le Dr  Christophe explique qu’il existe un nouveau test en train d’être développé en Norvège, une technique moins coûteuse qui est capable de « désenkyster » les  borrelies, ça serait une « détection par désenkystage ». C’est une technique trop nouvelle qui vient d’être publiée.

 

Question 3 Les médecins qui ont participé à cette conférence hier

 

Le Dr Boucher explique que la plupart de médecins qui ont assistés hier, sont des homéopathes, naturopathes, environ 150 médecins, ils ont posé presque les mêmes questions que les patients.

 

 Le Dr Horowitz explique qu’il est en train de travailler sur un nouveau documentaire pour envoyer aux médecins, aux ministres, aux autorités de la santé, etc. Comportant des données scientifiques et il espère que ceci pourra être également accessible pour les médecins.

 

 

Question 4 : Traitement simultané pour les métaux lourds et pour la borréliose

 

Le Dr Horowitz ne voit pas d’objection si on libère les voies de détoxification. Néanmoins, seulement 15 à 25% de ses patients voient une amélioration en suivant un traitement pour les métaux lourds. Il essaie d’abord les co-infections et les hormones.

Le Dr Teulières préfère traiter d’abord les métaux lourds.

Question 5 : Hygiène alimentaire

 

Le Dr Horowitz a observé que parmi les patients atteints de Neuroborréliose, l’élimination du gluten et de produits laitiers s’est avérée efficace, avec une nette amélioration. Ce type de régime fait partie de son plan de traitement.

 

Le Dr Boucher explique que ce régime sans caséine et sans gluten a donné quelques résultats positifs sur les enfants autistes avec une amélioration de l’état général.

 

Question 6 : Errance médicale

 

Un participant explique qu’il est malade depuis 25 ans, que les médecins n’arrivent pas à poser un diagnostic correct, qu’il a perdu de ce fait confiance dans le système médicale français qui traite les symptômes mais jamais la cause. Son test ELISA pour la maladie de Lyme s’est avéré négatif, néanmoins c’est le flagyl qui l’a aidé le mieux. Mais à ce jour, il n’a toujours pas de médecin. Il souhaite savoir où il peut faire un test plus fiable et avoir accès à un traitement.

 

Le Dr Teulières lui explique que le test ELISA ne suffit pas, qu’il faut qu’il réalise un test Western Blot qui doit tenir aussi compte de différentes souches de la bactérie. Nous avons le droit en France de faire une épreuve thérapeutique en cas de test négatif. Il faut que cet essai soit réalisé dans les meilleures conditions possibles, avec le bon antibiotique. Il lui conseille de contacter l’association pour avoir les coordonnées d’un bon laboratoire. Concernant le médecin, 150 médecins se sont déplacés hier, l’association doit avoir certainement les coordonnées de ces médecins afin qu’il puisse contacter un médecin proche de sa région.

 

 

Question 7 : Antibiothérapie sur les enfants autistes

 

D’après son expérience dans le traitement des enfants autistes depuis 1989, le Dr Bottero a observé que les antibiotiques sont efficaces dans 70% des cas avec des bons à très bons résultats. Ce succès a été également confirmé par certains médecins du groupe Chronimed, documentés dans certains travaux canadiens qui remarquent également l’importance d’un régime sans gluten et sans caséine.

Les antibiotiques sont utilisés pour débarrasser les vaisseaux des bactéries. L’absence de tests précis ne permet pas de connaitre quand on a réussi à éliminer les infections de manière efficace, quand faut-il arrêter le traitement.

 

Le Dr Boucher parle des études menées par le Professeur Raymond concernant le régime sans caséine et sans gluten avec antibiothérapie suivi par des enfants autistes, souvent les enfants demandent eux-mêmes de rependre le traitement dès que les symptômes reviennent.

 

Question 8 - Sur la transmission mère/enfant :

Y a-t-il des données concrètes sur ce type de transmission ?

 

Le Dr Boucher explique qu’il est très fréquent chez les patients atteints de cette maladie, d’avoir de fausses couches à répétition, il faut un traitement entre 3 et 6 mois au minimum avant d’envisager une grossesse et un traitement également pendant la grossesse afin d’éviter la transmission.

 

Le Dr Horowitz explique que ses patients ont souvent des fausses couches. Après biopsie du placenta (positif), il a administré de la rocéphine pendant le premier trimestre. Il a traité 120 femmes enceintes qui ont eu des enfants sains suite au traitement.

 

Le Dr Horowitz explique que le Dr Jones affirme que les mères doivent être traitées avec de l’amoxiciline.

 

Le Dr Schaller explique que pas tous les enfants sont atteints heureusement mais seulement si la mère a une hygiène de vie parfaite.

 

Le Dr Bottero explique qu’il y a eu une étude menée par l’Université de Columbia sur la schizophrénie précoce et le fait que très souvent la mère est atteinte de la maladie de Lyme lors de sa grossesse ou bien d’autres co-infections (Chlamydias etc…)

 

Dr Horowitz explique que les patients atteints sont en général très sensibles aux produits chimiques, il faut donner du glutathione et chasser les toxines environnementales.

 

Le Dr Teulières recommande d’éviter le gluten car certains de ses patients voient une amélioration au niveau des migraines suite au régime sans gluten. Le gluten provoque de l’inflammation.

 

 

Question 9 - Sur la résistance aux antibiotiques

 

Sur cette question le Dr Horowitz explique qu’il utilise des combinaisons d’antibiotiques pour traiter les différentes formes de la bactérie. Ce sont plutôt les graines données aux animaux qu’on consomme qui cause cette résistance.

 

Il existe des bons traitements mais il faut savoir les appliquer.

Le Dr Teulières explique qu’avec la combinaison d’antibactériens et antiviraux, on arrivera assez rapidement à des propositions prometteuses.

 

Question 10- Sur la controverse et les problèmes que rencontrent les médecins qui traitent les patients atteints des formes chroniques de la maladie de Lyme

 

Le Dr Horowitz explique qu’aux Etats-Unis les médecins sont persécutés aussi et ce sont les patients qui se battent pour défendre leurs médecins.

 

Le Dr Bottero explique qu’en Angleterre l’Autisme est considéré comme « maladie psychologique » et que les médecins sont persécutés pour traiter cette pathologie sous une autre approche (par exemple ceux qui traitent la maladie de lyme chez les enfants autistes).

 

Question 11 - Sur le suivi des symptômes

 

Le Dr Teulières explique qu’il est important de tenir un « carnet de bord » sur les symptômes, afin d’aider les médecins. Il faut noter chaque symptôme avec l’intensité et la fréquence de chacun (évaluation par une échelle de 1 à 5 par exemple) lors de chaque cure.

 

 

Copyright

Tout le contenu de ce site est protégé par copyright © 2009-2013. Toute utilisation non autorisée ainsi que toute reproduction de ce matériel sans l'autorisation expresse et écrite de l'auteur de ce blog est interdite, sauf indication contraire. Des extraits et des liens peuvent bien entendu être utilisées, à condition que le crédit intégrale soit donné à "ce blog avec une redirection appropriée sur l'article en question.

Partager cet article

Repost 0
Published by Maladie de Lyme France - dans Lyme scientific articles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Maladie de Lyme chronique ou neuro borréliose
  • Maladie de Lyme chronique ou neuro borréliose
  • : Copyright Tout le contenu de ce site est protégé par copyright © 2009-2013. Toute utilisation non autorisée ainsi que toute reproduction de ce matériel sans l'autorisation expresse et écrite de l'auteur de ce blog est interdite, sauf indication contraire. Des extraits et des liens peuvent bien entendu être utilisées, à condition que le crédit intégrale soit donné à "ce blog avec une redirection appropriée sur l'article en question.
  • Contact

Profil

  • Maladie de Lyme chronique
  • Ce blog a été crée dans le but de partager des informations sur la maladie de Lyme. Après une errance médical de dix ans, de faux diagnostics de fibromyalgie et de syndrome de fatigue chronique, je découvre enfin la vraie cause de mes symptôme
  • Ce blog a été crée dans le but de partager des informations sur la maladie de Lyme. Après une errance médical de dix ans, de faux diagnostics de fibromyalgie et de syndrome de fatigue chronique, je découvre enfin la vraie cause de mes symptôme

Recherche

Pages

Liens